You will meet a tall dark stranger, Inception, El secreto de sus ojos

Publié le par paskov

 

you_will_meet_a_tall_dark_stranger_ver2.jpg

You will meet a tall dark stranger: Le cru 2010 de Woody Allen qui tourne un film par an en quelques semaines est plutôt bon. Le casting est impressionnant et chaque acteur parfaitement dirigé. Anthony Hopkins est capable d'être ridicule quand il tombe amoureux d'une femme vulgaire. Josh Brolin est capable de jouer un vrai loser, écrivain raté. Une série de contre-emplois réjouissants! A noter, la présence de la magnifique actrice indienne de Slum Dog Millionaire.  Cependant, on peut avoir l'impression que Woody Allen a écrit une centaine de scénarios dans sa jeunesse (70's) et qu'il en ressort de ses tiroirs chaque année. Des variations d'un même thème qu'on pourrait résumer à la phrase de Shakespeare qui ouvre le film: "La vie pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien". Puisqu'après tout, nous allons tous rencontrer à la fin de notre vie un "un tall dark stranger"

 

inception-poster.jpeg

Inception: je ne peux m'empêcher de revenir sur le film de cet été. Un chef d'oeuvre? un film visionnaire? Presque ! Le réalisateur Christopher Nolan qui a travaillé dessus depuis 10 ans n'est pas passé loin. Son but était de trouver la clé des rêves, ou pour être plus précis, les clés de leur fonctionnement: Le temps qui s'allonge, les chocs pour le réveil, le danger de s'y perdre, la construction en poupée russe. Là où Nolan échoue et perd de nombreux spectateurs, ce sont les scènes d'action. La volonté de mélanger le genre James Bond avec un voyage mental n'est pas suffisament justifiée. Par exemple, les "projections", ces types armés censés représenter un système de défense dans les rêves et sur lesquels repose le grand spectacle frisent le ridicule comme en témoigne la scène aux alentours d'un bunker enneigé. Quant à  la trame du scénario, qui repose sur le démembrement d'un empire industriel, elle apparaît très superficielle. Dommage, car le film comporte d'extraordinaires idées de mise en scènes. La scène en apesenteur dans un couloir d'hôtel est magnifique. Et le concept qu'une idée soit contagieuse, qu'elle permette de bâtir des empires mérite d'être approfondi!

 

 

elsecr10.jpg

El secreto de sus Ojos: Un beau film argentin à l'époque de la dictature militaire à Buenos Aires. L'originalité de cette enquête policière sur le meurtre et le viol d'une jeune femme est qu'elle se situe dans le microcosme du bureau du procureur. Deux adjoints et amis vont se lancer dans l'enquête sans l'accord de leur supérieur et trouver le coupable. Utilisant à merveille les ficelles du genre (fausses pistes, intuitions), on ne s'ennuie pas une seconde. Au premier abord, le système semble fonctionner, mais la justice va rapidement se heurter à des intérêts puissants. Cette fresque qui s'étale sur plus de 20 ans est magnifiquement interprêtée, les acteurs suscitent l'émotion et la caméra s'attarde sur leurs regards.

Publié dans Cinema

Commenter cet article