Un miracle europeen, insuffisant

Publié le par paskov

Ils ont mis 10 ans afin de conclure le traite de Lisbonne, un traite bancal avec peu d'innovations substantielles mais qui participait tant bien que mal a la lente construction de l'Union. Ils ont mis 3 jours pour accepter la mutualisatrion quasi-complete de la dette souveraine europeenne et la BCE a decide la revolution que l'Allemagne a toujours refuse depuis les annees 30 : la monetisation de la dette et le risque de l'inflation. Un tel sursaut politique est la preuve qu'on est pas passe loin du crash ultime.

 

Cependant le miracle europeen de la nuit de dimanche est insuffisant. On a colmate la breche avec du scotch alors que le barrage s'apprete a ceder.

Barrage_de_Tignes_02.jpg

 

Ils ont pris ces mesures en esperant ne jamais les appliquer. Un coup de communication qui devait frapper comme un coup de massue, calmant ainsi une fois pour toute les marches. Lundi les bourses ont en effet recupere leurs pertes massives de la semaine derniere, d'ou un rebond impressionnant. Ce matin c'est deja moins la fete. Et l'Euro continue de perdre sa valeur face au dollar. Et nos amis de la finance s'en donnent a coeur joie, decrivant "the mother of all aid plan" comme insuffisant.

 

Les critiques les plus virulentes viennent d'Allemagne. La population est outree par les decisions prises dans la nuit de dimanche. La colere pregnante qu'avait provoque le sauvetage de la Grece est, cette fois ci, en train d'exploser. Une grande partie de l'elite intellectuelle du pays s'attaque aux faiblesses du plan. Le message est " On ne peut resoudre le probleme de la dette par plus d'endettement".

 

En realite on a juste gagne un peu de temps. La fenetre de tir va se refermer tres rapidement car sur les marches, tout se joue en en quelques jours. Il faut tout de suite prendre de nouvelles initiatives, envisager au moins le double, voire le quadruple. Et arreter de hurler que la rigueur va tout regler!

 

Le gouvernement anglais a eu un comportement particulierement stupide ce weekend dernier. En refusant de participer au plan, ils n'imaginent pas a quoi ils s'exposent. Jean-Pierre Jouyet vient de bien resumer: " C'est "aide toi, le ciel t'aidera", si on ne veut pas de la solidarite avec la zone euro, on verra ce qui va se passer a l'egard du Royaume Uni".

 

La zone euro est le dernier rempart avant l'Angleterre et les Etats-Unis. En realite, c'est tout le monde occidental qui est arrive au point de rupture. Depuis 30 ans nous vivons au dessus de nos moyens. Apres les milliers de millards qu'on a emprunte en 2009, il semble qu'on ne pourra pas renouveler la meme fuite en avant en 2010. La crise est l'occasion d'un reequilibrage economique et social au niveau mondial. Nos dirigeants ne s'en rendent pas compte et au lieu de d'accompagner ce reequilibrage de maniere douce, ils vont le subir de maniere violente.

 

C'est aussi une magnifique occasion d'etre moins euro-centre ou occidental. Quelques preuves que le reequilibrage a lieu en ce moment meme: 

- En Inde, le gouvernement prend des mesures pour creer une generation de 300 millions d'ingenieurs. Et ils ne seront pas moins doues que les notres!

- Les investisseurs se ruent sur la dette souveraine des emergeants comme des rats quittant le navire, notamment sur celle du Bresil.

- La Chine commence a transformer toutes ses immenses reserves de dollar en actifs qui rapportent. En achetant notamment des sites miniers en Afrique.

- Les emergeants ont compris qu'il faut a present se tourner vers son marche interieur redirigeant leur epargne, mettant en place d'immenses plans de soutien a la consommation et des politiques pro-familiales.

- Les sommets du BRIC (Bresil, Russie, Inde, Chine) refusent la participation des Etats Unis, meme en tant qu'observateurs, pour discuter plus tranquillement de "l'apres dollar".

 

He oui, chacun son tour...

Publié dans Actualite de la crise

Commenter cet article