Oser demander pourquoi

Publié le par paskov

Pourquoi les extrêmes montent?

Après la France, la Hollande, l'Italie, la Belgique, la Finlande doit à présent composer avec un parti d'extrême droite qui atteint les 20%. Il semble que les partis qui misent sur la posture anti-système multiplient par 4 ou par 5 leur résultat. Je tiens à souligner tout de même un petit espoir: en Allemagne, les verts ont plutôt profité de cette posture anti-système au Bade-Wuerttemberg.

Pour les pro-européens dont je fais partie, le dernier eurobaromètre précise que seuls 13% de la population estiment que l'UE signifie la prospérité.

 

Pourquoi le taux d'emprunt de la Grèce pour deux ans a atteint 20% ?

Du jamais vu dans l'Histoire. Tout simplement parce que malgré le plan de sauvetage, les marchés sont persuadés que la dette de la Grèce sera restructurée. Toutes les paroles rassurantes des ministres allemands et français se perdent dans la mer Egée. Une grande partie de l'argent prêté risque de ne jamais être remboursé. La décôte pourrait atteindre 50 - 60%.

 

Que se cache t-il derrière l'insolvabilité de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal?

De la dette publique? Oui, mais elle n'est que le produit du transfert de la dette privée, et plus spécialement la répercussion des pertes des banques. Derrière l'insolvabilité des PIIGS se cachent en réalité des actifs des banques espagnoles, anglaises, françaises et allemandes, bref tout le système bancaire européen.

 

Comment décident nos gouvernements?

Ils naviguent dans le brouillard le plus total, réagissant aux événements de plus en plus imprévisibles au jour le jour. Néanmoins, leurs décisions se fondent sur deux repères: leur logiciel idéologique - bien que périmé - et les prochaines élections pour éviter le naufrage complet de leur parti. Par exemple, Angela Merkel ne souhaite pas trouver une solution européenne pérenne (fonds de stabilité, régulation) avant 2013, après les législatives.

 

Pourquoi l'agence de notation Standard&Poor's estime que la dette des Etats Unis a une perspective négative?

Les femmes et les enfants d'abord! Malgré leur statut de gendarme du monde et le dollar comme monnaie de réserve, la fête semble toucher à sa fin. Barack Obama vient d'annoncer une politique d'austérité après avoir prôné et mis en oeuvre le contraire depuis son élection. L'agence de notation S&P's vient de susurrer que le triple A de la dette américaine n'est pas Ad Vitam Eternam. Même ceux qui assuraient que les chinois conitunueraient à acheter de la dette US et que tout ira bien commencent à trembler. 

 

Quel le montant qui a été utilisé pour empêcher l'effondrement du système financier en 2008?

L'info date un peu, mais me laisse toujours rêveur. Quand Lehman Brothers a fait faillite, la panique s'est emparé du système financier mondial. Il a fallu arroser d'argent l'incendie pour que tout se stabilise à nouveau. Sans quoi, les gens n'auraient pu retirer de l'argent des distributeurs, les entreprises ne pourraient plus tourner, etc. Le grand krach, le saut dans l'inconnu a pu être évité mais à un certain coût: Début mars de cette année, on apprend que le mécanisme américain TARP (Troubled Asset Relief Program) a déversé 3300 milliards de dollars. On parlait plutôt de 300 milliards au plus fort de la crise. Et il s'agissait uniquement de stabiliser les pertes des banques américaines. 

Les médias "mainstream", les politiques, et malheureusement même la société civile et citoyenne évitent la plupart du temps de poser ce genre de question: "Que se cache t'il derrière?" et surtout "Pourquoi?".  Des questions pourtant très simples... Dans les sociétés autoritaires, le "pourquoi" passe toujours sous silence. Pourquoi ne pas profiter du peu de démocratie qui nous reste?

Pourquoi les Etats doivent t-ils emprunter? Auprès de qui? Pourquoi raisonne t-on toujours avec le PIB? Pourquoi les prix nobels récompensent toujours le même courant d'économistes? Pourquoi la finance n'a pas été réglementée comme annoncé?

Dans notre société de plus en plus kafkaïenne, oser demander pourquoi, c'est déjà un acte de résistance. Le bon sens est menacé, il faut le conserver précieusement :)

Point d interrogation-2bf4e

Publié dans Actualite de la crise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article