La crise belge: un conflit fiscal?

Publié le par paskov

L'énième rejet d'un début de commencement des négociations plonge la Belgique dans le surréalisme qui lui sied si bien. Le plus intéressant dans ce nouvel échec, c'est le refus catégorique de la N-VA et du CDV de toucher à la belgique "paradis des propriétaires et des détenteurs du capital". En effet, Elio di Rupo proposait dans sa note une refonte de la fiscalisation au niveau fédéral:

- Harmonisation du taux de précompte mobilier à 20% pour les intérêts et à 25% pour les dividendes.

- Harmonisation de la fiscalité (IPP) sur les plus values sur actions et titres.

- Augmentation de la taxe sur les opérations en Bourse

- Réallocation optimale du régime des intérêts notionels

- Cotisation temporaire de crise de l'ordre de 0,5% sur le grand patrimoine (au delà de 1,25 million d'euros

Ces mesures, sans être révolutionnaires, devaient assurer des recettes supplémentaires et une meilleure répartition des richesses dans le royaume en temps de crise, alors que le dette publique commence à être insoutenable.

Avec 75% de propriétaires, la Belgique est la championne du monde du taux de propriété, un éléctorat qu'il faut brosser dans le sens du poil. Le pays est un véritable paradis fiscal pour les propriétaires et les détenteurs de capital. Selon plusieurs rapports de l'OCDE, les taxes sur l'immobilier et les revenus de l'immobilier sont parmi les plus faibles d'Europe tandis que la taxation du travail est l'une des plus élevées (jusqu'à 50%). Les études de l'OCDE qui recommande d'importantes réformes sont ici.

belgique te koop

Ce rejet de tout effort fiscal fédéral démontre que le conflit communautaire entre le nord et le sud, entre francophones et néerlandophones, n'est pas la principale source de la crise. Il s'agit avant tout de "prétextes communautaires" pour défendre des solutions simplistes et populistes: le repli sur soi, la défense de son électorat et le refus de la solidarité. Il ne faut pas prendre la crise belge à la légère, car ce qui se joue dans ce petit pays, se joue aussi au niveau européen: Le retour aux nations perdues dans le un monde globalisé où chacun protège ses petites économies ou la solidarité fédérale européenne.

Publié dans Actualite de la crise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrot, ermite des routes du Canada 13/09/2013 16:04

Quel bel article sur le rapport entre les propriétaires, leur taux de taxation et la crise belge:)))

(d'un conteur-ermite des routes du Canada qui se prépare à vagabonder la Belgique l'été prochain))))

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

sur google
Simon Gauthier, le vagabond céleste

LÈVE-TOI PÈLERIN
dormir
sous le pont de Gatineau, une nuit froide de neige
même pas de sac de couchage, du noir au beige

gémir
en p’tit bonhomme, les g’noux dans l’manteau
le nez sous l’gilet, là ou c’est chaud

grandir
contre le mur de ciment se faire si petit
que son coeur en devient firmament

s’ennoblir
au point ou l’on devient soi-même
un immense pays entre deux océans

REFRAIN

la bonte l’humilité, l’humanité
comme vêtement de vie

lève-toi pèlerin
même si t’as froid même si t’as faim

ensemence ton pays d’un rêve
pour les jeunes de demain

ta guitare à la main
marche marche les chemins
ne triche pas ton rêve en douce
en faisant du pouce

quand un jeune t’embarque
écoute le jusqu’au matin
parce que son rêve à lui commence
là où finit le tien

TURLUTTE

COUPLET 2

manger
quand on t’a ramassé pour t’emmener souper
dans l’espoir d’une belle soirée
par ta guitare endimanchée

s’laver
la route c’est accepter
d’ètre sale en dehors
d’ètre propre en dedans
en s’guettant

s’coucher
avoir honte de ses peurs
quand y a tellement d’êtres humains
qui ont pas l’choix d’avoir peur

s’éveiller
soudain en pleine nuit
s’enfuir sans faire de bruit
après avoir écrit merci

COUPLET 3

vaciller
dans un café internet, recevoir un courriel
d’un ami de jeunesse, qui veut t’immortaliser
d’un geste bien intentionné

créer
une chanson chaque nuit
parce que la veille ce que t’écris
semble s’être évanoui

dessiner
entre ta voix et tes lèvres
tous les cris des humains
qui ont choisi d’aimer
même s’ils sont mal aimés

rêver
qu’après sa mort peut-être
de milliers de jeunes en mal d’être
reprendront ton épopée
vers ce pays oeuvre d’art à créer

FINALE
la bonté, l’humilité, l’humanité
comme vêtement
d’aimer

Pierrot
vagabond céleste