Le risque de ne pas en sortir indemne

Publié le par paskov

Suite à la tragédie de Smolensk, la question qui se pose désormais est si la Pologne va en sortir indemne. Déjà les anciennes divisions réapparaissent, en plein milieu de la semaine du deuil national.

 

La décision d'enterrer le couple presidentiel à Wawel, dans la crypte des rois de Pologne, est naturellement politique. Elle est presque ridicule si on considère que l'homme etait loin d'etre le plus brillant des presidents. Mais peut-être que les polonais ont besoin d'un symbole fort apres la décimation d'un bon quart des élites du pays.

 

Toujours est-il que cette décision est entrain de diviser profondement le pays. D'un coté, l'élèvement de Lech Kaczynski au statut d'héros national - et par la même occasion des valeurs qu'il a prôné; nationalistes et conservatrices - est vue par l'opposition (PiS) comme une occasion en or de reprendre la main, alors que les sondages semblaient les entraîner par le fond.

 

De l'autre, de nombreuses personnalités, intellectuels et politiques, contestent le lieu choisi. Kaczynski ne mériterait pas d'être honoré de la sorte. Les rumeurs sur l'origine de la décision se multiplient. Des manifestations commencent à avoir lieu dans les grandes villes. Le nombre d'adhérents de groupes hostiles sur facebook explose d'heure en heure. Les journaux en font leur une. Le mouvement est désormais incontrolable et risque de prendre une ampleur considérable d'ici l'enterrement dimanche.

 

Les provocations des deux camps sont en réalite un démarrage prématuré de la campagne présidentielle. Le frère jumeau Jaroslaw Kaczynski est sans doute tenté de se représenter pour profiter de la sympathie populaire qu'a suscité la catastrophe. Le gouvernement de Tusk (PO) liberal et pro-européen risque de rencontrer de nouvelles difficultés.

 

Cette semaine aurait du être l'occasion justement de se taire et de soutenir l'Union des polonais. Point. Mais après un massacre, il difficile d'éviter les charognards en tout genre. 

 

Malgré ces remous, une ecellente nouvelle, inimaginable avant la catastrophe: Des millions de russes ont vu le film Katyn de Wajda le weekend dernier qui passait sur les chaines nationales.

______________________________________________________________________________________________

 

To nie jest czas na taką rozmowę. Polityczne wykorzystanie pogrzebu, protesty i manifestacje tylko budzą uśpione podziały w kraju.

Kampania prezydencka powinna zacząc się póżniej.

 

Bądzmy cicho. Bądzmy razem!

article de Wyborcza (en polonais)

Publié dans Actualite de la crise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article