Avatar, la 3D et Hurt Locker

Publié le par paskov

avatar-poster1

Le film Avatar est avant tout une tentative des grands studios d'imposer la 3D. Bien que la technologie existe depuis des décennies, on a redécouvert ses vertus pour lutter contre le téléchargement illégal et récupérer les millions égarés. Bel exploit technique donc, qui depuis a ouvert la voie pour la future vente de téléviseurs 3D, de DVDs 3D, de lunettes 3D, ... Tout pour le fric. James Cameron a, de son propre aveux, copié La princesse Mononoké (ainsi que le Chateau dans le ciel pour l'idée du grand arbre et les machines volantes) du grand maître japonais Miyazaki, sans jamais atteindre la poésie, le refus du manichéisme primaire et l'équilibre émotionnel de l'original.Avatar n'est qu'une suite d'événements prévisibles avec les dialogues les plus cons que j'ai entendu depuis longtemps. La 3D c'est donc bien joli, mais ça ne suffit pas. C'est aussi le risque de tomber dans la facilité, d'hypotniser les spectateurs pour les rendre encore moins exigeants.


hurt_locker_poster.jpgBien que les oscars ne signifient pas grand chose la plupart du temps, c'est Hurt Locker de Katherine Bigelow qui a été primé. Enfin la guerre en Iraq a droit à son film réaliste, stressant à mort, politiquement à la limite du correct. Ce qu'était Platoon pour la guerre du Vietnam et tourné avec un budget dérisoire sans 3D.  
 

Publié dans Cinema

Commenter cet article