Alerte rouge

Publié le par paskov

Je n'aimerais pas etre a la place de nos dirigeants aujourd'hui. Car on est finalement arrive au bord du gouffre.

 

Les taux de la dette espagnole sont en train de flamber, indice qu'il faut suivre de tres pres. En effet si l'Espagne n'arrive plus a emprunter sur le marche prochainement, toute la zone euro s'effondre. Sans parler des taux du Portugal et de l'Italie egalement victimes de rumeurs.

 

Comme prevu l'Angleterre se retrouve dans la pire situation au pire moment. Un "hung parliament" qui provoquera des chamailleries politiciennes dans les jours qui viennent dont les anglais n'ont vraiment pas besoin en ce moment. Les nouveaux venus au pouvoir vont avoir le plaisir de decouvrir l'etat des finances du pays. La Livre Sterling s'effondre.

 

A Wall Street dans la nuit (14.30 heure locale) la bourse est tombee de 500 points. Si elle ne s'etait pas redressee aussitot, le systeme financier mondial aurait peri d'un seul coup. Aujourd'hui tout le monde s'empresse de dire que c'etait la faute d'un trader qui aurait fait quelques fautes de frappe sur UNE seule transaction, surestimant des pertes de quelques milliards... etrange! En realite c'est la decision de Jean Claude Trichet de ne pas racheter directement la dette souveraine des Etats europeennes qui a provoque le plongeon. Et ce sont egalement les high frequency trading qui se sont affoles, ces programmes concus par nos brillants ingenieurs qui calculent des millions d'algorithme a la vitesse de l'eclair pour effectuer des milliers de transactions.

 

Le redressement de justesse reste tres mysterieux... artificiel?

 

En Allemagne, on vote le paquet d'aide a la Grece sous une pression immense. Le SPD s'apprete a s'abstenir en reclamant des mesures pour reguler la finance, ce que les liberaux du FPD, membres de la coalition, refusent categoriquement. C'est en meme temps un coup politique pour surfer sur la vague de mecontentement populaire et rafler quelques voix supplementaire lors des elections en Nordrhein-Westfalen dimanche, afin mettre en minorite le gouvernement au Bundesrat, la chambre des laender. Bref de quoi encore affoler les marches.

 

Nos dirigeants europeens et mondiaux se reunissent. Le G7 par telephone et le sommet europeen a Bruxelles. Les mesures proposees par A. Merkel et N. Sarkozy hier dans une lettre conjointe aux institutions europeennes restent un peu palotes vu les circonstances:

- Ils soulignent d'abord qu'ils faut respecter le principe de responsabilite budgetaire de chaque Etat. Traduction: il faut punir les irresponsables et ne pas effectuer de transferts de richesse.

- Un systeme de surveillance pour les vilains petits canards.

- Rendre le pacte de stabilite plus flexible.

- Les allemands revent de mettre en place une procedure d'insolvabilite pour que le defaut de paiement des Etats se passe de maniere controlee. Les Francais refusent.

Voila! C'est tout ce dont on va discuter aujoud'hui et ils n'arriveront peut-etre meme pas a se mettre d'accord. Ca promet!

 

Comme je le disais dans un precedent post, c'est sans doute quand nous arriverons au bord du gouffre, quand tout s'effondre que de vraies solutions se presenteront. Malheureusement l'Union semble en etre politiquement incapable, ainsi bien sur que les G7 et G20.

 

Je souhaite quand meme faire une petite liste de solutions que nombre d'intellectuels proposent (En passant de Krugman a Attali, par Barnier, Paul Jorion, Patrick Artus et pour finir les chinois):

- Les bonds du Tresor europeen, pour mutualiser la dette europeenne. On sera plus solide ensemble et ca evitera les jeux de speculation qui divisent le nord et le sud de l'Europe.

- Une nouvelle devise internationale, idee de Keynes, qui serait fondee sur un panier de monnaies nationales (Yen, Dollar, Euro,...) qui a ete proposee par le gouverneur de banque centrale de Chine!

- L'interdiction des produits financiers complexes pourris notamment les CDO, comme l'a montre l'audition de Goldman Sachs. Donc l'interdiction des paris qui ne servent pas l'economie mais s'apparentent plus aux jeux du casino. Par exemple, les fameux Credit Default Swaps qui permettent de s'assurer contre un risque qui ne vous concerne pas, les memes qui ont fait couler la Grece.

- Une politique economique europeenne, la conservation de la protection sociale, etc.. etc... mais j'en ai marre de me repeter.

 

Bon d'ici la, je me planque sous une table et j'attends que le pire soit passe!

Publié dans Actualite de la crise

Commenter cet article

Mars 07/05/2010 19:28


avec un verre de vin rouge?