A quoi sert le marché de la dette des Etats?

Publié le par paskov

Récemment, le grand public a appris que les Etats se financent sur les marchés, ou plus précisément auprès des prêteurs. Les Etats émettent de la dette publique et doivent consentir à une prime de risque, qui se reflète dans le taux d'intérêt exigé. Plus les marchés considérent que le risque de non-remboursement est élevé, plus le taux d'intérêt augmente.

 

Pendant des décennies, le marché de dette des Etats constituait le refuge absolu, le "safe heaven", la possibilité de gagner de l'argent sans prendre de grands risques. Les profits n'étaient pas considérables: les taux sont relativement bas et la durée de maturation de la dette est souvent longue (le moment où les Etats doivent rembourser: 5 ans, 10 ans). Cette stabilité et l'assurance de gagner à tout les coups en a fait le pilier de tout le système financier. Les assurances, les banques, les fonds de pensions, etc. Tout le monde place une partie de son argent dans les "safe heaven". Cette stabilité a également permis à la finance créative de multiplier les produits dérivés qui reposent sur ces obligations.

 

Faillite.jpgLa crise de la dette publique a été engendrée par la crise de la dette privée (sauvetage des banques et relance) qui à présent prend la forme d'une crise de la dette généralisée. Nous assistons à la désintégration du coeur du système financier. Les taux des pays en crise augmentent (Espagne, Italie, Grèce, Portugal, Irlande, etc.) car les prêteurs fuient les pays faibles. Ils viennent alors se réfugier dans les pays sûrs (Allemagne, Suisse) ou plus précisément les valeurs sûres (dollars). L'Espagne a admis qu'elle ne peut plus se refinancer quand les marchés exigent un taux supérieur à 6%. L'Allemagne se refinance presque gratuitement. La Suisse a été étonnée de constater un matin que le taux d'intérêt de sa dette est négatif, ce qui signifie que les prêteur payent la Suisse pour y placer leur argent!

 

Cette fuite vers la sécurité sur le marché de la dette publique a une conséquence terrible pour le système. Au delà de l'éclatement de la zone euro, les rendements des placements sont en chute libre. Plus personne ne gagne d'argent grâce aux dettes des Etats alors que tout le système financier reposait sur ce socle. Les pertes s'accumulent, fragilisent le secteur bancaire de moins en moins rentable, qui ne prête plus à l'économie réelle et amplifie la récession.

 

A quoi sert le marché de la dette des Etats? Il servait à gagner de l'argent. A présent il ne sert plus qu'à protéger l'argent qui reste. Il risque bientôt de ne plus servir à rien.

Publié dans Actualite de la crise

Commenter cet article